Dentophobie

La peur du dentiste s’apparente dans la plupart des cas à de légères appréhensions ou d’angoisses passagères qui ne font pas obstacle à un contrôle, voir à un traitement dentaire régulier. Il en est tout autre avec la vraie dentophobie qualifiée également de phobie dentaire, d’odontophobie ou d’oralophobie: ici la panique est telle que la personne qui en est atteinte (personne phobique) va tout faire pour éviter d’aller chez le dentiste. Dans de nombreux cas, le traitement dentaire ne peut alors avoir lieu qu’au dernier moment, c’est-à-dire quand par exemple la douleur devient insoutenable.

À l’inverse de la peur normale des dentistes, la vraie phobie est souvent accompagnée de symptômes physiques survenant juste avant un traitement. On observe, avec une fréquence décroissante, des cas :

  • d’insomnie dans la nuit qui précède le traitement
  • de palpitations cardiaques
  • d’accélération des battements du cœur
  • de sécheresse de la bouche
  • d’augmentation de la tension artérielle
  • de tremblements
  • de sensations d’étouffement
  • d’hyperventilations
  • de nausées
  • de besoin urgent d’uriner
  • de haut-le-cœur / envie de vomir
  • de syncopes et de chute de tension

En général, les femmes sont plus sensibles à la phobie dentaire.

Les facteurs qui favorisent la dentophobie sont les suivants :

  • prédisposition à l’anxiété en général

  • phobies ou maladies psychiques connues

  • dépression

  • stress intense

  • consommation de drogues ou alcoolisme

Pour environ 30 % des patients, l’origine de leur phobie bucco-dentaire remonte à l’enfance et est due à des expériences traumatisantes faites pendant des traitements dentaires. Les douleurs subies pendant le traitement sont tout aussi souvent mentionnées que le comportement brutal et insensible du dentiste.
La phobie dentaire est aussi souvent une sorte de peur primitive profondément ancrée dans le subconscient et irrationnelle, comme la peur des araignées ou des souris. Ce fait est confirmé par le fait que le nombre de cas a même encore augmenté ces vingt dernières années bien que la médecine dentaire soit aujourd’hui d’un point de vue objectif beaucoup plus « humaine » qu’autrefois.

La moitié des patients interrogés considère la peur de la douleur comme raison principale de leur phobie bucco-dentaire. La peur ou la phobie des piqûres (bélénophobie) est aussi un motif qui est souvent cité par les patients dentophobiques.
La peur de perdre le contrôle sur soi-même et celle d’être à la merci de quelqu’un joue aussi un rôle parmi les raisons données pour une phobie dentaire. Du point de vue psychologique, la cavité buccale est une partie intime de l’être humain dans laquelle le dentiste pénètre avec ses instruments et ses doigts. Les haut-le-cœur ou une envie de vomir survenant lors de traitements dentaires sont souvent également associées à la peur du dentiste.

L’anxiété des patients prédisposés est souvent déclenchée ou renforcée par différentes impressions sensorielles, comme par exemple:

  • le bruit de la roulette qui peut déclencher des crises de panique chez les dentophobiques
  • l’odeur qui règne dans le cabinet dentaire qui vient de l’eugénol, une substance extraite de l’huile essentielle de clou de girofle, utilisée dans beaucoup de ciments et de médicaments dentaires
  • la vision de la blouse blanche et des instruments dentaires

Les personnes ayant une peur irrépressible du dentiste vont donc éviter de se rendre en consultation tant qu’elles le pourront. Les personnes souffrant de dentophobie vont négliger le contrôle dentaire destiné à prévenir les affections des dents et des gencives. C’est alors que le patient dentophobe va finir par souffrir de maux de dent et va se se trouver dans un cercle vicieux : plus la souffrance physique et psychique deviendra insupportable, plus il appréhendera de se rendre à la consultation qui deviendra inévitable au fur et à mesure que le temps passe.

L’anxiété de ces personnes n’est souvent pas prise au sérieux par les proches, les amis et les dentistes parfois, ce qui fait que les patients phobiques du dentiste n’ont souvent personne à qui se confier. De plus, les dommages esthétiques et une mauvaise haleine sont la conséquence directe de la dégradation croissante des dents. Les personnes touchées par ce problème en ont souvent honte et n’osent plus sourire. Elles ont même parfois peur de se montrer en public. Enfin, elles risquent de plus en plus de rester seule et de s’isoler socialement.

Soigner la Dentophobie (Peur du dentiste)
Dentophobie (Peur du dentiste) séance de TRV avec un psychologue
Dentophobie (Peur du dentiste) thérapie par la réalité virtuelle

Soigner et traiter la Dentophobie (Peur du dentiste)

La peur du dentiste peut être une phobie invalidante dans votre vie quotidienne. À travers notre thérapie, nous allons vous aider à vous débarrasser de Dentophobie, et retrouver une bonne dentition !

Dentophobie : séance de Thérapie par Réalité Virtuelle avec un psychologue à Bordeaux

Nicolas ORVEAU, psychologue spécialiste du traitement de la Dentophobie vous propose des séances de Thérapie par Réalité Virtuelle (TRV).

GRÂCE À LA TRV, NOUS ALLONS VOUS AIDER À VAINCRE VOTRE Peur du dentiste !

<< Cynophobie

(Peur des chiens)

Éméthophobie >>

(Peur de vomir)