Ochlophobie

L’ochlophobie est une phobie sociale qui se manifeste dans les endroits où il y a beaucoup de personnes. Lorsqu’il est question d’ochlophobe, il est question d’une « peur de la foule », à ne pas confondre avec l’agoraphobie ou la claustrophobie. L’ochlophobe peut par exemple se rendre dans le métro quand celui-ci est vide mais se sentira très mal aux heures de pointe.

Fréquemment confondue avec l’agoraphobie, elle n’a pourtant rien à voir. Au contraire, les ochlophobes préfèrent les grands espaces afin de moins ressentir le « poids » qu’ils éprouvent face à une foule. Si l’agoraphobe peut avoir peur de la foule en tant que masse (en lien avec l’espace), l’ochlophobe voit dans la foule une densité ou une compression, voire une oppression qui peut s’expliquer par la peur du regard d’autrui. En ce sens, cette phobie se rapproche d’ailleurs plus de la claustrophobie que de l’agoraphobie.

L’origine de l’ochlophobie est souvent liée à une situation traumatisante comme une agression dans une foule, une situation d’humiliation face à un groupe de personne ou s’être senti fortement oppressé lors d’un mouvement de foule. Une éducation parentale très refermée sur la famille et montrant le monde extérieur comme une crainte, quelque chose d’hostile peut aussi rendre des enfants ochlophobes.

Le sentiment d’oppression au sein d’une foule se manifeste au travers de diverses réactions qui peuvent mener jusqu’à une attaque de panique. Les symptômes les plus fréquents sont une irrégularité dans la respiration et une augmentation de la fréquence cardiaque, des vomissements, des bouffées de chaleur, une nervosité et une transpiration accrues.

L’ochlophobe finit par ne plus distinguer clairement ce qui l’entoure (que ce soit auditif ou visuel), a la sensation que le monde tourne, vomit ou encore fait un malaise.

L’ochlophobe est par définition quelqu’un de solitaire n’aimant que les réunions en petit comité et dans des espaces vastes et ouverts. Évitant les foules au maximum, il ne peut pas participer à quelconque manifestation comme des concerts ou encore se rendre dans un aéroport pour voyager. Il s’agit donc d’une peur très invalidante au quotidien.

La méthode utilisée le plus souvent pour remédier à une « crise » est d’isoler la personne, sans nécessairement la laisser seule, dans un endroit calme et spacieux, et, au besoin, de la soutenir psychologiquement. Dans le but de la faire se concentrer sur autre chose que la source de son malaise, on peut également lui proposer de la nourriture, une boisson…

 

Soigner l'Ochlophobie (Peur de la foule et du monde)
Ochlophobie (Peur de la foule et du monde) séance de TRV avec un psychologue
Ochlophobie (Peur de la foule et du monde) thérapie par la réalité virtuelle

Soigner et traiter l’Ochlophobie (Peur de la foule et des endroits où il y a du monde)

La peur de la foule et des endroits où il y a du monde peut être une phobie invalidante dans votre vie quotidienne. À travers notre thérapie, nous allons vous aider à vous débarrasser de l’Ochlophobie et retrouver un équilibre de vie !

Ochlophobie : séance de Thérapie par Réalité Virtuelle avec un psychologue à Bordeaux

Nicolas ORVEAU, psychologue spécialiste du traitement de l’Ochlophobie vous propose des séances de Thérapie par Réalité Virtuelle (TRV).

 

GRÂCE À LA TRV, NOUS ALLONS VOUS AIDER À VAINCRE VOTRE Peur de la foule et du monde !

<< Glossophobie

(Peur de parler en public)

Ornitophobie >>

(Peur des pigeons / oiseaux)